Get Adobe Flash player

Login / Register

mout_ordi_anim_right_anim.gif

Search the site !

On line

We have 45 guests and no members online

Visitors


Today: 45
Yesterday: 20
This Week: 65
Last Week: 221
This Month: 189
Last Month: 1096
Total: 243995

AcyMailing Module

captcha

Bernard SurransTous les contrepets de cette page ont été rédigés par Bernard Surrans, Régisseur Général des Orchestres au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, un maître de l'art.

sur Patrick Moutal ...

M

outal pose ses valoches sur la berge et revoit ses fascicules de test. Il dérouille les tapettes. Moutal démêle sa corde. Moutal, un rôle plein de vécu. Il dîne avec le pépé et remplit son seau à la cuvette. Moutal connaît les partoches de Bali. Il a la nuance dans l'âme. Il est joyeux sous l'averse. Moutal nous quitte sans bafouiller. Moutal a les billets sous le coude. Moutal a la mine qui devient patraque. Il s'est fait braquer les courses. Moutal est tout chose quand il rit. Moutal entend les cultes. Moutal a mal mais il est valeureux. Moutal est absent dans l'annuaire. Moutal veut le bien des hindoux. Moutal boude le sitar ! il guette le sitar. Jeanneau, ça vaut Theberge ! Moutal vend Théberge. Moutal vend Théberge ou Moutal et Sellin ou Jeanneau et Moutal. Theberge, range moi ce sax ! Jeannine ne s'est pas fait tirer la peau. Vive la musique à trente. Moutal a reçu des roupies de Colette. Theberge palpe le mouton. Est-ce que Patrick sue? Il peut m'en coûter si je brûle Moutal ! Moutal nous montre son sitar d'antan. Moutal se perd dans les dates de Shiva. Moutal se nourrit de blanc et de gouda. Moutal ne craint pas l'infante du Bouddah. Un élu, ce gourou ? Moutal connaît l'anesse du gourou. Moutal parle de maboule de sitar. Avec Moutal, le sitar a sa côte. Roter ça vous plait. Tablas chiites. Moutal lèche les gamelles à Madras. Moutal adore les mines de Bhopal. Moutal connaît la foi de Bhopal. Moutal châtre les sikhs. Moutal trie les sikhs. Un ex-sikh. Le truc des sikhs. la troupe des sikhs. Les sikhs entrant. Les deux bottines des gourous. Moutal aurait aimé vivre sous le joug de Néron. Patrick tue, Patrick mue. Moutal se lève en chantant. Moutal définit mal la taille de ses cours. Moutal baille au cours. Il faut que Moutal se fasse l'élève. Moutal annule son jeu modal. Moutal ne veut pas qu'on lui touille les cordes et qu'on lui mouille les cordes. Moutal a les doigts usés jusqu'à la corne. Moutal s'accoude au manche du sitar. Moutal a perçu l'écoute d'impro. Moutal a dans le sitar de quoi faire vibrer les tabla.

sur la Musique ...
Le choriste est dans l'arène. La mission du percu ? Met le vibra au fond. Les bois s'effrittent. Le chef a prêté sa baguette. Le musicien trouve ce trait bien fou. La batterie, c'est une affaire de goût. Les ducs du trio. Le pourquoi du sextuor. Un sextuor dépité. Les réactions du slow. Brück composait toujours en hâte. Caler dans les bandes sons. Verdi s'abandonne au Gange.

Divers ...
Réservez les salles en annexe. Trop d'anis fait perdre la vue. La pétulance du flatteur. Rougir en parlant de répéts. Ce piromane nous tétanise. Cette pipe sent l'anis. Le chavre, ça cale. Tapisser avec son ex. Un âne sans radius. Je bois au sujet des vaccins. Pas de bornes à l'union. Gretchen rouspète les teutons. Le neveu de Sheller. La gène de la verve. Une délation sans fard. Chaos de despote. Annuler un éditeur c'est bancal. Goûtons ce marbré. Un suspect plein de germes. Les régisseurs bullent et s'encroûtent. L'insulte c'est bien mais il faut encaisser. Pêcher des roussettes. Surrans sait dénicher les corons. Un clan, deux groupes. Ce vin ne sent pas le cépage. Tu triches, espèce de cancre. Le braquage marrant. Le corbac et la mulotte. Sacré cuite à la noce. Le jardinier pince ses carottes. Un frangin avachi. L'electricien branche ses deux lampions. Une brique, deux taloches. Le brut des bilans. Tu te recules ou je t'enlève. Cette vieille tante est pleine de fric. la bonté des hommes.Le marin pêche des roussettes. L'annexion prête pour les russes. Ces obsessions de la raie. L'art des Dieux, le jeûne des dieux.

© Bernard Surrans, 2002

Share