Get Adobe Flash player

Login / Register

mout_volant_helices.gif

Search the site !

On line

We have 68 guests and no members online

Visitors


Today: 2
Yesterday: 45
This Week: 111
Last Week: 222
This Month: 885
Last Month: 986
Total: 241938

AcyMailing Module

captcha

 

Potins et cancansCaricature de Patrick Moutal en cow-boyHé oui ... garder une vision distanciée grâce à l'humour est la seule bouée de sauvetage qui tienne la route dans cette mer déchainée pleine d'inacceptable.

C'est gratuit et, empruntant la devise du Canard Enchaîné, cela ne s'use que si l'on ne s'en sert pas ... L'humour est - in fine - la seule chose sérieuse.

L'humour est l'élégance du désespoir

Please, be ethical ! Never publish mp3 and videos of the site on YouTube or the like

Philippe Noiret en père Latuile, dans Les Copains

Allez vite voir la vidéo du fabuleux speech déclamatoire de Philippe Noiret, extrait du film "Les Copains" d'Yves Robert, 1964, d'après le roman de Jules Romains.

Ce film sur l'amitié, dont la musique est de Georges Brassens, est vent de liberté. Anti-militariste, anti-religieux, anti-bétise ...

L'histoire de 7 copains, d'horizons divers, qui foutent le bordel pour rester sains. Du baume au coeur. J'aime tellement ce passage où Philippe Noiret, déguisé en prélat, tout chaud revenu de Rome, se livre à une géniale harangue sur la libération sexuelle (on est en 64 ... à 4 ans de 1968) que c'est presque comme si je l'avais écrit moi-même ! 

Il me semble qu'il n'y a plus de films populaires de cette impertinence aujourd'hui. Sommes-nous trop abattus ? y-a-t-il trop de chomage ? trop de lois aujourd'hui ? On dirait que personne n'ose plus se rebeller. Apathie, humiliation, peur, fatigue générale. La masse baisse la tête. Heureusement, il y a la rue, la banlieue qui PARLE et encore quelques crânes visionnaires ici et là. Le reste est sans parole ...

Jusqu'à l'âge de 20 ans, j'ai cru que j'm'appelais silence

cit. Coluche.

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

Share

Robert Lamoureux

Enjoy videos ! Une merveille ! Le texte sur le dernier de la classe ainsi que l'infinie tendresse dans les chansons histoire des roses et viens à la maison ...

Respect aux chansonniers, comme on les appelait à l'époque. Ça cause, ça chante, ça cause cru et derrière tout ça - comme un grand voile de pudeur étendu pour brouiller les pistes - de l'amour, merde, de l'amour - gros comme ça et à revendre. de la tendresse, de l'humanisme. En bref, tout ce qui fait défaut à ceusses qui nous gouvernent. Un ange passe, les ailes chargées de Scuds.

— Que demander de plus ? sinon de télécharger sans plus tarder, de visser les yeux dans l'écran et de plonger les oreilles de son coeur dans le propos de Lamoureux.

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

Enfin, un magnifique texte, qu'avec mes mots, je résumerai ainsi :

— Heureusement que tu es fatigué ! un jour tu ne seras pas fatigué, tu seras mort !

L'éloge de la fatigue

Vous me dites monsieur, que j'ai mauvaise mine.
Qu'avec cette vie que je mène, je me ruine.
Qu'on ne gagne rien à trop prodiguer.
vous me dites enfin, que je suis fatigué.
Oui je suis fatigué monsieur, mais je m'en flatte,
J'ai tout de fatigué : le cœur, la voix, la rate.
Je m'endors épuisé, je me réveille las,
Mais grâce à Dieu, je ne m'en soucie pas.
Et quand je m'en soucie, je me ridiculise,
La fatigue souvent n'est qu'une vantardise.
On est jamais aussi fatigué qu'on le croit,
Et quand cela serait, n'en a t-on pas le droit ?
Je ne vous parle pas des tristes lassitudes,
Qu'on a lorsque le corps harassé d'habitudes,
N'a plus que pour se mouvoir que de pales raisons.
Lorsqu'on fait de soi son unique horizon.
Lorsqu'on a rien à perdre, à vaincre ou à se défendre.
Cette fatigue là est mauvaise à entendre.
Elle fait l'œil morne, le front lourd, le dos rond,
Et nous donne l'aspect d'un vivant moribond.
Mais se sentir plier sous le poids formidable,
Des vies dont un beau jour on s'est fait responsable.
Savoir qu'on a des joies ou des pleurs dans ses mains,
Savoir qu'on est l'outil, qu'on est le lendemain.
Savoir qu'on est le chef, savoir qu'on est la source,
Aider une existence à continuer sa course.
Et pour cela se battre à s'en user le cœur,
Cette fatigue là monsieur, c'est du bonheur.
Et sûr qu'à chaque pas, chaque assaut qu'on livre,
On va aider un être à vivre ou à survivre.
Et sûr qu'on est le port et la route et le guet,
Où prendrait-on le droit d'être fatigué ?
Ceux qui font de leur vie une belle aventure,
Marque chaque victoire en creux sur leur figure.
Et quand le malheur vient y mettre un creux de plus,
Parmi tant d'autres creux, il passe inaperçu.
La fatigue, monsieur, est un prix toujours juste,
C'est le prix d'une journée d'efforts et de lutte.
C'est le prix d'un labeur, d'un mur ou d'un exploit,
Non pas le prix qu'on paie, mais celui qu'on reçoit.
C'est le prix d'un travail, d'une journée remplie,
Et c'est la preuve aussi qu'on vit avec la vie.
Quand je rentre la nuit et que ma maison dort,
J'écoute mes sommeils et là, je me sens fort.
Je me sens tout gonflé de mon humble souffrance,
Et ma fatigue alors, c'est une récompense.
Et vous me conseillez d'aller me reposer,
Mais si j'acceptais là ce que vous me proposez,
Si je m'abandonnais à votre douce intrigue,
Mais je mourrais monsieur, tristement de fatigue.

Share

Le roi du canular décoiffe le web ! 

Le parti d'en rire, une reprise du boléro de Ravel, est un modèle du genre dont nos politiciens feraient bien de s'inspirer ...
Le schmilblick, qui sera repris par Coluche des années plus tard et enfin, le célèbre sketch du sage Rabindranath Duval.
Pas la peine de les envelopper. C'est pour manger de suite.

You must have the Adobe Flash Player installed to view this player.

Share

Quelques phrases de Woddy Allen résonnent encore à mes oreilles ... Alors, je vous les livre :

La vie est une maladie incurable, sexuellement transmissible
La masturbation, c'est quand on fait l'amour avec quelqu'un qu'on aime bien
Si je fais bien l’amour, c’est que je me suis longtemps entrainé tout seul
Je lui ai demandé si elle avait quelque chose de prévu samedi soir et elle m’a répondu qu’elle allait se suicider. Je lui ai alors demandé ce qu’elle avait de prévu pour vendredi soir

Enfin, parlant de son rapport à la psychanalyse ...

For one more year, I'll keep the psy, then I'll try the priest

Woody Allen

 Si vous en avez d'autres de la même veine, soyez gentils de les poster dans les comments.

Share

Cigarette sur le sol

Une très triste nouvelle - à prendre avec toutes les réserves qui s'imposent - pour tous les dignes porte-drapeaux de l'interdiction de fumer.

Les non-fumeurs (même ceux qui ne respirent que de l'air pur) seraient également mortels. Ils ne jouiraient donc pas d'immortalité. Cela est d'autant plus épouvantable que cela toucherait également les non-buveurs et les abstinants sexuels.

Dans l'attente d'une vérification de cette information qui, si elle s'avèrait confirmée, bouleverserait la donne, je leur adresse, avec empathie et grande tristesse, toutes mes condoléances anticipées.

Share

Résistance au CPE

Un visiteur du site ? m'a mailé hier 2 liens qu'il conseillait fortement d'écouter ... Ne sachant pas du tout de quoi il s'agissait mais, mû par la curiosité, j'ai tout d'abord regardé la courte vidéo QuickTime puis, dans la foulée, ai écouté le mp3 d'une émission radiophonique dont on peut également charger la transcription. 

Résultat des courses ? une sacrée claque positive. Ces documents sont absolument édifiants et méritent vraiment qu'on y consacre ce moment.

Sur la courte vidéo, dont le titre est "résister, c'est créer, créer c'est résister" - ce qui me parait être la formule de Gilles Deleuze (lettre "R comme résistance" de son abécédaire), on entend de Grands Résistants comme Raymond Aubrac, Stephane Hessel etc. - il y a 13 signataires dont l'honorabilité est indiscutable - qui expliquent pourquoi il est capital de résister pour garder les acquis sociaux et faire avancer le schmilblick ... un ange passe !
Enfin, le mp3 "le CPE, une antidote au chômage des jeunes ?" est une émission de radio "des sous ... et des hommes", de Pascale Fourier, sur Aligre FM 93.1, où cette gente dame interroge Gérard Filoche, inspecteur du travail, sur le CPE. L'homme est autant humaniste que calé sur la législation et je me suis pris un cours magistral sur le CPE, CNE, CDD et CDI que je vous invite fortement à suivre.

Si après cela, vous ne sortez pas dans la rue pour signifier aux gouvernants un "ASSEZ" franc et massif, c'est probablement que votre cas est desespéré et que seul, l'ingestion de 6 bouteilles de Bourgogne, cul sec,  pourrait vous rapprocher de l'état d'être humain !

Vous n'aurez pas nos rêves avec le CPEBravo à la jeunesse dans la rue qui mérite toute notre admiration, notre tendresse et notre soutien. RESISTEZ ! causez, brassez, agissez, aimez ! sinon c'est très mal barré, très glauque et en plus, vous creverez en vous étant fait chier la vie. Alors, tant qu'à faire ... mourir pour mourir ... autant se faire plaisir avant !

Regardez-moi, je suis né pour me faire plaisir ! Et ça le fait pas trop mal. Je suis la réalisation de la plupart de mes rêves !  ;-)

PS. Une petite invitation ... Allez écouter sur le site un très court extrait vidéo de Yeshayahou Leibowitz, un grand penseur, aujourd'hui décédé, qui explique que, dans certains cas, l'insurrection est un devoir ... Ça va dans le même sens que la vidéo de Deleuze "R comme résistance" .... Tisser des liens - donc, de résistance. A quoi ? à  la connerie, bien sûr.

Share

CPE

On n'y comprend rien. Mais alors, rien de rien de rien du tout. 

Tous ces gens qui sont dans la rue, ces parle menteurs qui s'indignent au micro de l'Assemblée Nationale en gesticulant comme de vieux rockers qui auraient fait un mauvais trip il y a trop longtemps. Les autres, dans les miss hic, se marrer devant les lappes suce de de (non je ne bégaie pas - pas ma faute s'il est noble) Villepin.
Avant, on voyait les gens courir le dimanche, faire leur jogging. Maintenant, tous les jours, on voit la police courir avec les jeunes. Ils n'arrêtent pas de nous montrer ça en boucle, à la télé. Ça doit être un nouveau programme d'entrainement sportif de la police de proximité pour se faire aimer de la jeunesse. J'y comprends rien. Et puis, on voit des objets hétéroclites voler d'équipe en équipe. Parfois, quand un jeune rate, ça vient s'écraser sur un bouclier. Rien. J'y comprends rien. Je ne comprend pas pourquoi tous ces gens gueulent si fort. J'ai même entendu un ministre - je crois celui qui s'occupe des Ecoles et de l'en saignement supérieur ... Gilles de Rot Bien ou quelque chose comme ça, dire, de façon assez méprisante et faussement décontracte, que les jeunes ne savaient pas chanter et que c'était dommage... On n'apprend pas l'art lyrique au bahut ou à la fac, que diable. Au mieux, la musicologie quand on ne joue pas trop top. Enfin, moi j'suis dépassé. Par le présent. Et puis on parle des cas soeurs. Alors là, je ne comprends rien du tout. Pourquoi pas des cas frères ? cas pères ? cas mères ? Les frangines, qu'est-ce qu'elles viennent foutre là dedans ? Tout ça pour quoi ? Je vous le demande Emile ? A moins que les grévistes soient des casse heures ! mais normal puisqu'ils sont en grève. Tant d'agitation pour un CPE auquel, jusqu'à tout à l'heure, je ne comprenais rien.

Alors, ne voulant pas mourir con et, de l'air gaz - de guerre lasse, j'ai tapé dans Google CPE et voilà ce sur quoi je suis tombé... véridique. La photo n'est pas truquée. CPE pour Canine Performance Events - ce qui signifie (pour ceux qui ne parlent pas la langue de j'expire) - Concours pour Chiens ... qu'on court pour chiens...
Ça me rend dubitatif, méditatif, contemplatif, vervatif, explotif, hilartif ! Concours pour chiens, y'a vraiment pas d'quoi fouetter un chat !

Mais, l'euphorie retombée, maintenant que j'ai compris, je suis triste parce que c'est grave de traiter les jeunes comme des chiens et de vouloir avoir le pouvoir de les domestiquer. Comme j'écoutai distraitement un sociologue dire à la télé... l'esclave peut se révolter mais la domestication, pas bon. Vive la jeunesse hurle-je en prenant mes jambes à mon cul.

PS : Si cela n'est pas déjà fait,  écoutez sur moutal.net les propos de Gilles Deleuze, dans son abécédaire, ... lettre "R" comme "résistance".

Share

René Cousinier dit

Je n'ai jamais eu la chance d'assister à un one-man de René Cousinier mais, je me rappelle qu'il y a une vingtaine d'années, après un concert que j'avais dû donner à Paris, quelqu'un du public avec lequel je m'étais lié d'amitié, un véto, je crois, avait eu la gentillesse de m'offrir 6 cassettes des sketches de cet humoriste hors-norme dont un ami psy m'avait également dit qu'il avait été dans son cabaret écouter son spectacle, sans doute dans les années soixante-dix. Pendant un temps, j'écoutai ses sketches en boucle ... 

Voulant hier en faire écouter un florilège à ma compagne (qui, à mon grand dam, s'est d'ailleurs endormie !), j'ai ressorti les cassettes pour la première fois depuis des années ... et c'est la raison pour laquelle, revenu en premier plan de ma mémoire, une rapide recherche sur le web m'emmène à l'instant sur un excellent site lui étant consacré.
Un site comme on les aime, qui s'inscrit dans le meilleur du web, dans la générosité du partage de ce que l'on aime. Allez vite sur ce site. Parole de moumout I, vous ne regretterez pas le clic. Une goutte de mon verre de pinard vers le ciel avec a thousand and one thanks à son auteur.

Share

Caricature de Patrick Moutal, au lit, accompagnéLa fille du métro

{xtypo_dropcap}C{/xtypo_dropcap}'était une jeune fille chaste et bonne

Qui n'demandait rien à personne
Un jour qu'dans l'métro y'avait presse
Un jeune-homme osa je l'confesse
Lui passer la main sur les ... ch'veux
Comme elle était mignonne elle s'approcha un peu

Voyant le mouvement d'la d'moiselle
L'jeune-homme s'approcha de plus belle
Et comme dans son coeur tout de suite
S'éveille le démon qui l'habite
Il lui sortit soudain sa ... carte
Elle vit qu'y s'nommait Jules et d'meurait rue Descartes

Comme elle craignait pour ses robes
A cette attaque elle se dérobe
Mais sent quelque chose qui chatouille
Dans le dos elle se tripatouille
Et tombe sur une belle paire de ... gants
Que l'jeune-homme à la main tenait négligemment

L'métro continue son voyage
Elle s'dit ce jeune-homme n'est pas sage
Elle sent quelque chose de pointu
Qui d'un air ferme et convaincu
Tente de pénétrer dans son ... coeur
Un sentiment nouveau, doux espoir de bonheur

Ainsi à Paris quand on s'aime
On peut se l'dire en public même
Les amoureux n'ont pas d'scrupules
Dans tous les coins ils se bousculent
Et je crois même qu'ils s'en ... fichent
Car l'amour ouvr'les yeux aux gens les plus godiches

(paroles remises par Jean-Philippe Winter)

Share

Patrick Moutal, pape

Je suis un peu déçu. J'avais laissé allumé mon portable pendant les cours, pensant être appelé à une haute destinée, en tant que très simple Berger du Troupeau. J'avais reçu dans le plus grand secret plusieurs SMS à cet effet. Je ne pouvais rien dire. Ça coinçait un peu parce que j'étais juif mais Lustiger et le Christ l'étaient aussi. Ils durent se rendre à cet arguement irréfutable.

Quelle ne fut donc pas ma déconvenue quand j'appris, mardi 19 avril 2005, en plein cours de pédago, que Rat Singer m'avait devancé de quelques voix.

Je ne serai donc pas encore Moumout I et ne pourrai pas établir mes headquarters dans les caves du Vatican, à vider les trésors de vins de messe.

Mon plan était pourtant sans faille. J'aurais mis un an pour exploser l'Eglise, redistribuer ses richesses à tous les pov', marier tous les prètres, les homo, donner l'autorisation de fumer dans les églises. Bref, faire respecter l'Evangile selon Saint Mout. Je m'apprêtais d'ailleurs à m'auto-canoniser à coup de Saint Joseph.

Vous comprendrez sûrement ma déception. Ce n'est que partie remise. Le compte à rebours est amorcé. Il a 78 ans. Des voix, entremèlées de vaticanes cloches, résonnent dans ma tête. Elles me poussent à continuer cette Divine Lutte et me conseillent. Je les entends en permanence ces temps-ci. Des fois, elles s'interrompent pour me faire entendre de la divine musique indienne. Ah !, je dois m'arrêter de papoter maintenant car elles réclament toute mon attention mais, n'ayez crainte, je ne vous oublierai pas, amis, gardez dix vins au frais.

I failed. For a handful of votes. So, I won't be Moumout I, but will not abundon the fight for Supreme Power. Everything was ready for my nomination. Up to official text:

Annuntio vobis gaudium magnum; Habemus papam: Eminentissimum ac Reverendissimum Dominum, Dominum Moutalum. Sanctae Romanae Ecclesiae Cardinalem Moutal qui sibi nomen imposuit Moumout I

Ok, soon, my time will come. In the mean time, being fair-play, I wish him success. Show must go on.


Share